Le Bonheur dans le Non-Jugement

Pourquoi le Non-Jugement

Critiques, moqueries, comparaisons… Nous passons notre temps à juger les situations, les autres, nous-mêmes. Le plus souvent pour nous rassurer et pour fuir la réalité. Depuis de nombreuses années, le jugement a pris une place de première importance dans la vie et malheureusement, oserions-nous dire, est devenu une habitude. Nous portons sur nos épaules des années et des années de jugement. La plupart des traditions spirituelles exhorte au Non-jugement éloigné du « tu ne jugeras pas » aux accents bibliques. Cesser de juger, de critiquer, et poser un regard de détachement bienveillant sur les autres, sur les situations et sur soi-même… cela vous tenterait-il ?

Vivre dans le Non-Jugement

Laurent nous propose de le rejoindre dans l’intégration des 12 vertus piliers dans notre vie. Il nous invite alors à conscientiser en ce mois de janvier nos efforts sur le Non-jugement. Mais qu’est-ce que le jugement ? Le jugement est l’action de juger. Juger, c’est donner une valeur à une personne, à une chose ou à une situation. Juger, c’est positionner une personne, une chose ou une situation en fonction de ce qui est correct ou incorrect, de ce qui est bon ou mal. Le sens caché du terme nous dévoilerait peut être la vraie signification du « juge- ment » ? Selon des courants spirituels, il y aurait 2 sortes de jugement, celui du divin et celui de l’humain. Selon d’autres modes de pensées, personne ne devrait juger puisque même Dieu, dans son amour inconditionnel, s’y abstient. Ce mois-ci, le défi est alors d’apprendre à devenir OBSERVATEUR autour de nous et à l’intérieur de nous sans entrer dans de grandes émotions. Refuser le jugement, ce n’est pas nier ce qui se passe. Refuser le jugement, c’est simplement OBSERVER ce qui se présente. Regardons alors les sphères où le jugement s’installe facilement…

Il y a la parole, les penseées qui découlent ensuite sur les émotions. Lorsqu’on juge les autres avec un jugement de valeur négative, énergétiquement, le corps se contracte. On en ressent alors moins d’énergie, moins de joie et moins d’amour. Marie dit souvent lorsque l’on échappe une phrase malheureuse à propos d’une erreur «arrête, tu te fais mal ». Et comme elle a raison, la voix de notre juge se porte tellement envers soi-même et entraine des conséquences désagréables. Oui, nous nous faisons mal lorsque nous nous jugeons autant que nous faisons mal aux autres lorsque nous dirigeons notre jugement envers le monde. Mesurez l’espace d’un jour le temps passé en jugement. Vous vous rendrez compte combien vous vous épuiserez. Vous pétrifiez vos idées, vous bloquez la libre circulation de la vie. Le jugement a tant d’effets secondaires nocifs…. Il nous isole, il nous apporte la comparaison. En résumé, il nous coupe du mouvement de la vie !

Inviter le Non-jugement dans notre vie, ce pourrait être ……

  • Offrir un espace de non-jugement à toute situation et à toute personne.
  • S’abstenir de commenter une émotion et surtout ne pas chercher à l’expliquer.
  • Accueillir la vie avec les situations qu’elle nous présente, dans sa réalité
  • Regarder l’autre tel qu’il est, tel qu’il se ressent pour accepter ses forces, ses faiblesses, ses doutes, ses contradictions, lui tout entier, elle toute entière.
  • Tenter de prendre du recul par rapport à nos pensées et se placer en position d’observateur.
  • En cas de jugement, prendre juste conscience de cet égarement et ramener son attention et son intention sur vouloir être OBSERVATEUR.
  • En cas de situation émotionnellement chargée, porter son attention sur le coeur et imaginez-le qui s’ouvre comme une fleur.
  • Envoyer des bouquets d’amour aux situations et aux personnes et en ressentir les effets. Le Non-jugement ne peut qu’éveiller à la compassion.
  • Durant les temps d’observations, observer comment l’énergie circule :vivez-vous plus d’amour, plus d’énergie et plus de joie.

 

Le Non-Jugement envers SOI

Je voudrais juste pousser la réflexion un peu plus sur le domaine des relations interpersonnelles, là où le jugement, à mon goût, s’insinue si souvent et cause tant de problèmes de communications. Avez-vous remarqué qu’en pointant son doigt en direction de l’autre, trois autres doigts sont tournés vers soi. Ce que j’aime chez l’autre, c’est ce que j’aime chez
moi. Ce que je ne supporte pas chez l’autre, c’est quelque chose que je n’accepte pas chez moi. L’autre n’est qu’un miroir d’une de mes multiples facettes. Alors, au lieu de me placer du point de vue de l’autre (il est comme ci, il est comme ça), pourquoi ne pas me dire: « tiens, il me renvoie cette émotion, cette image, ce ressenti ». La démarche est totalement différente. Je laisse l’autre vivre sa vie, je l’observe, et j’observe mes réactions (et non les siennes) par rapport à ses expériences.
Et si cet autre qui dérange, qui énerve, avait été placé sur notre route pour nous enseigner à sa façon, c’est à dire, pointer le doigt sur ce qui, en nous, demeureencore faible ? Seule une prise d’altitude permet de sortir du labyrinthe relationnel….
Pour pouvoir « pratiquer » le Non-jugement, il faut aussi se connaître, s’accepter, s’aimer. Plus on s’accepte, plus on s’aime, plus on accepte, plus on aime l’autre sans jugement, puisqu’il n’est que notre miroir. Plus on apprend à s’aimer, moins on a « besoin » d’être aimé, car en général, ce que l’on aime chez l’autre est une projection de soi-même. Donc on n’a plus besoin des autres pour vivre, ni surtout de leur regard, puisque l’on se suffit à soi-même : n’est-ce pas cela l’indépendance ? Les relations avec l’autre changent complètement : chacun est
indépendant dans le couple, en conscience. L’espace de l’amour semble alors plus vaste et plus libre. Le Non-jugement est un pas décisif vers l’amour
inconditionnel. Alors, sans plus attendre, entrons avec conscience dans notre mois de « Non-jugement »…..Ne jugeons plus. Refusons ces pensées qui restreignent notre bien-être.
Ouvrons nos consciences pour expérimenter une présence différente au monde tant intérieur qu’extérieur. L’art du non-jugement est un art merveilleux, qui ouvre des espaces infinis de
douceur, de liberté et de lumière, laissons-nous la chance de le découvrir !

Nous contacter (info, devis, réservation)